MyTroopers, le réflexe petit déménagement

giphy-downsized (6)

MyTroopers veut créer le réflexe chez les personnes qui ont un petit déménagement à faire de commander un utilitaire avec chauffeur (le Troopers), en moins d’une heure, sur le web.

Quel est leur business model?

MyTroopers est une société d’intermédiation: elle propose une plate-forme qui reçoit des demandes de déménagement sur le web et les dispatche à sa communauté de déménageurs professionnels indépendants (les Troopers).

Qui sont leurs clients?

Les clients de MyTrooperS sont aujourd’hui essentiellement des particuliers recherchant un service efficace et rapide pour transporter leurs mobiliers et déménager les petits appartement.

Qui sont les fondateurs?

Jean Cevaer et Jérémy Chevalier issus des mondes de l’énergie et de l’immobilier. Ils sont accompagnés par Jean-Philippe Chevalier, un des fondateurs de Seloger.com.

Où est l’innovation?

MyTroopers est la première marque à se focaliser sur le segment de marché du petit déménagement. Par ailleurs, l’entreprise automatise le processus de telle sorte qu’une personne qui déménage puisse commander un utilitaire avec chauffeur dans l’heure.

Les principaux concurrents de MyTroopers sont Trusk, Les Tontons Livreurs et Supervan. MyTroopers  cherche à s’en distinguer par l’attention portée aux Troopers (les déménageurs), et la technologie.

Comment se font-ils connaître?

MyTroopers a levé 200000€ et les a investis dans la technologie et le réseau de déménageurs, mais assez peu de communication. Le bouche-à-oreille est un vecteur de volume important, Adwords est un peu utilisé et une équipe B2B développe la solution auprès des professionnels.

Les tontons livreurs, pour ne plus attendre 15 jours la livraison Ikea

giphy-tumblr

Les Tontons Livreurs sont un service de réservation de camionnette de livraison avec chauffeur.

Quel est le business model?

Les tontons livreurs, c’est une plate-forme qui met en relation des clients qui en ont besoin avec une camionnette et un chauffeur costaud. Les chauffeurs en question sont des professionnels qualifiés par la plate-forme. Ils peuvent s’engager à effectuer des missions publiées sur la plate-forme, le prix étant fixé à l’avance. Une commission sur le prix de la prestation est retenue pour payer les frais de fonctionnement du site.

Qui sont les fondateurs?

David Morley (https://twitter.com/david_ttl) a créé les Tontons Livreurs en 2015, après des mois de terrain. Il s’est associé à Clément Sauvage (https://twitter.com/clementsauvage), en charge des sujets techniques.

Qui sont les clients?

Du côté des particuliers, les clients sont typiquement des personnes qui ont besoin de faire un petit déménagement, mais aussi qui reviennent d’un grand magasin comme Ikea ou Leroy-Merlin, ou même de généreux donateur à Emmaüs. Les étudiants et les seniors – particulièrement dynamiques à notre époque – sont très friands de ce nouveau service. Mais les professionnels ne sont pas en reste, et vont du simple brocanteur au responsable d’un magasin de sport (livrant un vélo d’appartement ou un rameur) en passant par le commercial allant installer son stand dans un salon.

Où est l’innovation?

Les Tontons misent sur un avantage technologique majeur : même si le standard téléphonique est ouvert 7 jours sur 7, le service est totalement automatisé et n’exige pas nécessairement d’intervention humaine, le prix étant calculé directement par un algorithme issu de leur expérience terrain.

Comment se font-ils connaître?

La publicité sur Internet et les réseaux sociaux, bien sûr, mais c’est surtout le bouche à oreille qui aide à les faire connaître. Car l’esprit Tonton est au rendez-vous, et ce mélange de souplesse et d’attention séduit le plus grand nombre.

In Sun We Trust, votre allié dans l’énergie Solaire

giphy11

In Sun We Trust vous accompagne dans vos projets d’énergie solaire. De l’idée à l’installation en passant par le devis, ils vous conseillent et vous accompagnent dans vos démarches pour passer au solaire.

Quel est leur business model?

Que ce soit pour un particulier, une entreprise ou une collectivité, s’équiper en panneaux solaires est souvent un parcours du combattant. Les informations fiables manquent cruellement et les arnaques sont fréquentes.

In Sun We Trust permet à ses utilisateurs d’estimer gratuitement la faisabilité de leur projet d’installation de panneaux solaire, et les met en relation avec des professionnels fiables.

Tous leurs services sont gratuits pour les utilisateurs: Ils sont rémunérés par des commissions versées par les installateurs (qui s’engagent à ne pas les répercuter sur leurs prix aux clients).

Un exemple d’utilisation?

M et Mme Dupont habitent une petite maison. Ils souhaitent passer à une énergie verte tout en réalisant des économies sur leurs factures. Ils décident donc d’investir dans l’installation de panneaux solaires sur leur toit. En passant par insunwetrust.solar ils peuvent estimer gratuitement le coût de l’installation sur leur toit et surtout évaluer la production de leurs panneaux. Ils sont accompagnés dans leur projet de A à Z et savent qu’ils peuvent compter sur les professionnels qu’ils contactent.

Qui sont les fondateurs?

David et Nicolas sont deux amis de lycée. Ils se sont lancés il y a quelques années dans un premier projet d’installation de parcs solaires au sol pour produire de l’électricité. En développant leur activité, ils se sont rendus compte que le principal gisement solaire en France n’est pas au sol mais sur toiture (le potentiel atteint 80% de la consommation en électricité de notre pays).

Mais force est de constater que des blocages subsistent sur le marché du solaire: manque d’information, multiplication des arnaques, défiance des porteurs de projets etc.

Ils ont donc monté in sun we trust en 2015 pour palier à tous ces obstacles et participer au développement de l’énergie solaire en France.

Qui sont les clients?

La majorité de leurs clients sont des particuliers. Mais ils développent également une offre adaptée aux entreprises et collectivités souhaitant réduire leur factures d’électricité.

Où est l’innovation?

L’innovation de la startup est avant tout technologique : chacun peut effectuer une simulation en deux clics pour savoir directement en ligne si l’installation de panneaux solaires sur son toit est intéressante. In Sun We Trust développe d’une part un site national sur lequel ils proposent des information sur le potentiel d’une installation grâce aux données fournies par l’Institut géographique national et météo France. Ils mettent d’autre part en place, avec des collectivités locales, des plateformes sur lesquelles ils fournissent des données 3D claires et précises pour les utilisateurs.

La startup est également pionnière dans le conseil et l’accompagnement de projet. Le marché du solaire est encore jeune et les informations fiables sont parfois difficiles à obtenir. In Sun We Trust apporte un gage de confiance et de qualité à ses utilisateurs

Comment se font-ils connaître ?

Pour se faire connaître,ils passent par les réseaux sociaux comme twitter où ils sont devenus une référence. Ils comptent également sur référencement naturel grâce à leur contenu de qualité.

Les partenariats avec les collectivités concernant les plateformes locales de simulation d’installation de panneaux solaires leurs offrent également une grande visibilité.

 

Solable, l’eau potable venue du futur

giphy (1)

Solable, mot-valise entre Solaire et Potable, est une entreprise start-up du secteur cleantech qui crée des produits innovants sur l’eau potable, l’eau chaude et le solaire.

Quel est le business model?

Depuis sa création en 2015, l’entreprise n’a pas encore commercialisé ses produits ni encaissé de recettes. Solable envisage de commercialiser sa machine « LaVie » à 250€. La mise sur le marché de Solable commence avec du financement participatif d’ici fin 2017.

Qui sont les fondateurs?

Saadi Brahmi et Pascal Nuti, serial entrepreneurs dans l’énergie, se sont rencontrés dans le cadre professionnel. Réunis par l’idée de la purification de l’eau, ils ont cofondé Solable.

Qui sont les clients?

Solable cherche à avoir un impact social. La start-up vise donc avant tout les marchés du sud.

Où est l’innovation?

Le produit initial de Solable, LaVie, innove en utilisant des UVA au lieu des UVC traditionnellement utilisés dans le traitement de l’eau. L’entreprise a été plusieurs fois couronnée de prix pour ses innovations.

Comment se font-ils connaître?

Solable est intégrée à une pépinière cleantech à Aix-en-Provence. Mais c’est surtout le gain d’un award à Las Vegas 2017 qui a fait décoller la notoriété de l’entreprise.

Demprivé.com, la force du réseau en plus

giphy

Demprivé est une plate-forme web permettant d’obtenir un devis précis et de commander un déménagement en ligne. Il s’appuie sur la force du réseau Demepool et l’expérience de son équipe.

Quel est le business model?

Demprivé prend une commission sur la réservation de déménagements.

Par exemple?

Louise Legendre, de Perpignan, déménage à Toulouse. Sur internet, elle tombe sur le site de Demprivé. Elle y répond au questionnaire, qui lui annonce un devis de 700€ pour son déménagement. Elle paie immédiatement 15% en ligne, et un déménageur de sa région vient prendre en charge son chantier à l’heure dite. Elle lui règlera le solde. A aucun moment Louise n’a parlé à un commercial. Cela la soulage, car elle cherchait une solution efficace et sans chichis.

Qui sont les fondateurs?

Demprivé est une innovation de Demepool, un réseau de concessionnaires déménageurs dans toute la France. Le directeur général, qui porte le projet, est Laurent Lacour.

Qui sont les clients?

Contrairement aux plate-formes de vente de lead, c’est la personne qui déménage qui paie le service chez Demprivé, via une avance sur le site au moment de la réservation.

Où est l’innovation?

Demprivé digitalise le passage de la commande de déménagement. Le site propose également quelques innovations de service comme un bouton « Négocier votre budget » au terme du chiffrage du déménagement. Cela signifie que si le tarif vous convient, vous le prenez, si il ne vous convient pas du tout, vous partez… mais vous pouvez aussi demander une négociation, qui permet aux déménageurs partenaires de proposer un meilleur tarif que celui calculé par l’algorithme.

Contrairement à la plupart de ses concurrents, Demprivé est fortement intégré avec ses déménageurs partenaires. Cela lui permet de garantir une qualité de service qu’on ne retrouve pas chez des start-ups spécialistes du marketing, mais novices dans le déménagement.

Comment se font-ils connaître?

Demprivé est encore en phase de test et garde donc une communication restreinte. Une campagne radio, de la publicité Adwords et Facebook.

Welock, la consigne de recharge pour smartphone

giphy-downsized (5)

Welock, c’est une station de recharge pour téléphone portable à destination des restaurateurs.

Quel est le business model?

Welock fonctionne en B2B et vend ses consignes de recharge à des clients professionnels. L’entreprise cible les grands groupes (Système U par exemple) ainsi que les restaurateurs.

Qui sont les fondateurs?

Samia et Sébastien Cardi ont eu l’idée de Welock en 2015 en se rendant compte de la demande récurrente des clients pour le rechargement de leur portable dans les restaurants. Restaurateurs eux-mêmes, ils décident de concevoir des solutions de recharge de mobile pour les commerçants.

Qui sont les clients?

Les clients que ciblaient les fondateurs à l’origine sont les restaurateurs. La demande a toutefois rapidement évolué vers les commerces, grandes surfaces, espaces publics…

Où est l’innovation?

Ni le prix ni la taille des stations de recharge des aéroports ne répondaient aux besoins du monde de la restauration: petit format, robuste, bon marché, fabriqué en France.

Welock a fait le choix du low-tech pour proposer un positionnement prix abordable. Le produit revendique le tarif le moins cher du marché.

Comment se font-ils connaître?

Samia est une ancienne journaliste. La presse est donc un vecteur important pour la notoriété. Néanmoins, dans un business model B2B, la notoriété passe aussi par des participations aux appels d’offre de grands groupes. Le bouche-à-oreille fonctionne bien grâce à l’esthétique du produit.

Weeefund, l’informatique pour tous

giphy8

Weeefund, tiré de « Weee » (Waste Electrical and Electronic Equipment) comme l’acronyme anglais signifiant déchet informatique et « fund » pour le financement de projets sociaux, est une startup spécialisés dans la RSE.

Quel est leur business model?

Weeefund reprend les parcs informatiques obsolètes des entreprises et leurs offre une nouvelle vie. Ils proposent aux entreprises un moyen d’investir en RSE et se chargent de la reprise de leur ancien matériel informatique.

Après avoir récupéré les ordinateurs, ils les remettent en état et les donnent à des écoles ou des associations pour aider les plus défavorisés.

Un exemple d’utilisation?

La médiatech d’un village de ZEP aimerait pouvoir mettre des ordinateurs à la disposition des habitants de la ville mais elle n’en a pas les moyens. Elle entre en contact avec Weeefund qui va l’aider à définir un projet et trouver une entreprise désireuse d’investir pour le soutenir.

Qui sont les fondateurs?

Les deux fondateurs Théo et Cyprien, ont été ensemble sur les bancs de l’école centrale de Lyon. Ils ont eu l’idée de Weeefund suite à un stage où Théo a travaillé dans une entreprise de réparation de matériel informatique. Là il a pu prendre conscience des quantités incroyables d’ordinateurs jetés alors qu’ils sont toujours en état de fonctionner ou pourraient être facilement réparés. Les deux amis se sont donc lancés dans l’aventure Weeefund pour tenter d’allier leurs volontés de mettre fin à ce gaspillage et de participer à des projets sociaux.

Qui sont les clients?

S’ils comptent passer un jour l’étape du B2C, Les deux fondateurs de Weeefund se concentrent pour l’instant sur le B2B et la RSE. Leurs clients sont les entreprises qui souhaitent investir en RSE et participer à des projets sociaux.

Où est l’innovation?

L’innovation est dans l’usage: WeeeFund propose de changer de changer de point de vue sur nos déchets informatique. Il est temps de comprendre que l’obsolescence n’est que relative : un ordinateur « qui rame » âgé de 3 ans fera peut-être baisser la productivité d’un ingénieur, mais il peut aussi être la chance qui permettra à un enfant de faire à son tour de belles études.

Comment se font-ils connaître ?

La startup joue pour l’instant principalement sur les rencontres en face à face. Ils contactent des porteurs de projets sociaux d’une part et des entreprises d’autres part pour mettre en place les projets.